Les Résidences en Balade 2022

Pour la troisième année consécutive, et tout en continuant de permettre à des artistes locaux d’exposer dans des
espaces de leurs choix (ateliers, boutiques, espaces vides etc...), les Arts en Balade développent des formats de
résidences d’environ un mois pour des artistes locaux·les, nationaux·les et internationaux·les mais aussi des étudiant·es dans des lieux atypiques ou emblématiques. Cette année, 6 résidences auront lieu en même temps d’avril à mai en grande partie dans le quartier de la gare et des Carmes à La Goguette, dans le parking de Sycomore-Sintec, dans un ancien Bar et un Ancien Pressing, dans la Chapelle des Carmes mais aussi dans Le Lieu-Dit, ancien Petit Vélo rue Fontgiève. Ce format de résidence est mis en place pour permettre à des artistes de travailler dans et avec un espace
dédié sur une certaine durée contre une indemnisation financière de la manifestation. Ces résidences sont possibles cette année grâce notamment à l’aide de la Ville de Clermont-Ferrand et de Clermont-Ferrand Massif Central 2028. Les œuvres originales produites seront montrées pendant le week-end des Arts en Balade (20, 21, 22 mai 2022).

 

 

LAURENT TERRAS AU PARKING  SYCOMORE-SINTEC (RESIDENCE D'UN MOIS)

77, avenue de l'Union Soviétique (Clermont-Ferrand)
Visible du 20 au 22 mai 2022
Pendant les Arts en Balade : Ven. 14h-17h / Sam et Dim. 10h-17h

La résidence dans le parking de Sycomore-Sintec, 77 avenue de l’union Soviétique, s’effectuera du 20 avril au 20 mai et accueillera le travail de l’artiste Laurent Terras, vivant en Corrèze. Cette résidence est programmée en partenariat avec la Biennale d’Art Contemporain Chemin d’Art de Saint-Flour Communauté qui a invité Laurent Terras à réaliser une œuvre in situ dans le parking de l’immeuble d’entreprises Sycomore. Cette œuvre sera une avant-première de ce qui sera montré à la Biennale durant l’été 2022. Ce parking, ancienne halle couverte démolie, est situé dans l’immeuble d’entreprise Sycomore-Sintec, avenue de l’Union Soviétique. Laurent Terras y développera son projet nommé «de grès et de force» que vous pourrez découvrir pendant le week-end des Arts en Balade.
« Laurent Terras propose au sein de sa production artistique une succession de micro-univers interrogeant le système sociétal. Constructions autour du leurre, ses installations faussement naïves exploitent une imagerie simple et ludique. Miroir aux alouettes, l’aspect clinquant et enjôleur de cette première lecture dévoile à terme ses discordances.
A l’instar des “jeux de société”, le travail de Laurent Terras utilise l’arme blanche de la manipulation. Reprenant le langage commun des médias, il trompe son interlocuteur et lui révèle dans un même temps l’inanité de ses perceptions.
Laurent Terras questionne le monde. Chacune de ses pièces, de ses histoires, naît d’un foisonnement hétéroclite de matériaux. Eléments en mouvement perpétuel, représentations et sonorités véhiculant une violence latente, le propos de cette quotidienneté est sourd, embué, complexe. » Lydia Scappini

Découvrez le site Internet de Laurent Terras

Découvrer le site de la Biennale d'Art Contemporain de Saint Flour communauté en cliquant ici

 

 

YURI LANDMAN A LA GOGUETTE (RESIDENCE D'UN MOIS)

61, Avenue de l'Union Soviétique (Clermont-Ferrand)
Visible du 20 au 22 mai 2022
Pendant les Arts en Balade : Ven. 14h-19h / Sam et Dim. 10h-19h

C’est la première fois que l’association organise une résidence réservée exclusivement
à un ou une artiste étrangèr·e. Pour ce nouveau format, nous avons travaillé avec Julie Dassaud, une artiste clermontoise habitant depuis plusieurs années à Amsterdam pour penser une résidence qui permettrait d’accueillir un·e artiste Hollandais mais aussi de créer une réciprocité pour un·e artiste clermontois·e. Le projet dans sa totalité est encore en développement.
Yuri Landman travaillera pendant un mois à La Goguette qui a généreusement accepté de proposer un atelier temporaire à cet artiste. Il sera logé dans l’appartement d’Artistes en Résidence, un acteur majeur du territoire pour la mobilité et la professionnalisation des artistes aussi bien locaux qu’internationaux.

Yuri Landman a été sélectionné après un appel à candidature lancé localement en février 2022. Le jury était composé de Laura Bossé de la Goguette qui accueillera l’artiste en résidence, Julie Dassaud de Kutler à Amsterdam, Joachim Biehler de Clermont-Ferrand Massif Central 2028, Catherine Guerard coprésidente des Arts en Balade. Yuri Landman est un artiste néerlandais touche-à-tout, connu principalement pour son travail en tant que luthier expérimental, professeur de musique et musicologue. Il est également connu pour être créateur de bande dessinées, illustrateur, musicien, concepteur et designer de mobilier d’intérieur.

«J’aimerais constituer une collection d’instruments d’environ 20 instruments qui seront possédés par votre organisation par la suite. Avec cette collection d’instruments, vous pourrez inviter de futurs musiciens/artistes à explorer de nouveaux sons et musiques. Cela peut être à des fins professionnelles pour enregistrer de la musique, et/ou développer une performance musicale. Mais aussi d’inviter des habitants non formées et/ou des enfants à jouer sur les instruments.»
Yuri Landman

Découvrez le site Internet de Yuri Landman

 

 

EMMY OLS DANS L'ANCIEN BAR LE SLICK (RESIDENCE D'UN MOIS)

58, Avenue Charras (Clermont-Ferrand)
Visible du 20 au 22 mai 2022
Pendant les Arts en Balade : Ven. 14h-19h / Sam et Dim. 10h-19h
 

Cette résidence accueillera Emmy Ols, diplômée de l’École supérieure d’art de Clermont Métropole en 2018. Ce lieu atypique et encore entièrement meublé, comme si les clients venaient juste de finir leur café, nous est mis à disposition par l’EPF Auvergne.

«A partir de l’âge de 16ans, chaques été, j’ai travaillé dans le bar-tabac du frère de mon grand-père Jeannot sur une petite place dans le centre-ville historique d’Aurillac dans le cantal. Ce bar appartenait à la famille des fans-bars, comme j’aime à les appeler : tapissé d’articles de presse, de portraits de stars de rugby et de musique, de chasse, de pêche et de politique. Jeannot leur dédiait tout l’espace, l’attention et l’admiration que d’après lui, ces modèles méritaient. Les idoles consolident un des fondements de nos sociétés qu’est le besoin vital d’identification à un groupe et de partage de récits communs. Naturellement nous croyons (avec plus ou moins d’intensité et d’érotomanie) en celleux qui nous font rêver, à celleux à qui nous pouvons nous identifier. L’espace de ces fans-bars sont de véritable lieux d’échanges et de cultes de ces idoles où le peu d’espaces vides sur les étagères de verres se transforment en autels, où la TV suspendue d’angle diffuse le dernier match de l’ASM ou les derniers clips de Johnny où il «slick one’s hair back» (plaque ses cheveux en arrière). J’aime l’idée que ces fans-bars soient des lieux d’expositions où beaucoup de moyens de diffusions (télévisions, poste radio, chaine hifi, affichages : photo, dessin - objets : briquets, mugs, verres et dessous de verre...) sont possiblement utilisée.s pour entretenir le rayonnement de ces stars et affirmer l’identité d’un bar, de son/sa serveuse et éventuellement de sa clientèle. [...] 

Je souhaiterais m’imprégner de 3 présences issues de l’environnement proche du Slick (vivantes ou inanimé·es, avec un·e humain·e, un objet, un animal) pour les faire briller, les filmer, les enregistrer, les dessiner, les aduler très fort (comme un fan de Johnny) les imiter très mal (comme un mauvais sosie de Johnny) en bref : les représenter avec mon regard subjectif et de les conter.

[...] Bien évidemment, rien ne se fera sans le consentement des personnes que je vais tenter de célébrer. Raconter des histoires est pour moi le moyen de formuler mes propres réflexions avec les mots et les expériences d’autrui.» Emmy Ols

Visitez la page Instagram d'Emmy Ols ici

 

 

CLAIRE GONÇALVES & LÉA PUISSANT A L'ANCIEN PRESSING (RESIDENCE D'UN MOIS)

14, Place de Carmes (Clermont-Ferrand)
Visible du 20 au 22 mai 2022
Pendant les Arts en Balade : Ven. 14h-19h / Sam et Dim. 10h-19h
 

Du 20 avril au 20 mai, la résidence de l'ancien Pressing accueillera les artistes Claire Gonçalves et Léa Puissant, diplômées de l’École supérieure d’art de Clermont Métropole.

 

«Cette résidence nous permettra de travailler ensemble et de faire évoluer nos pratiques artistiques, en mêlant sculpture, installation, écriture de performance.
Lors de ce temps de travail, nous souhaitons réaliser un décor in situ, des costumes inédits, et une écriture de performance (des textes, des sons, des gestes) en lien direct avec l’univers du pressing. Nous souhaitons nous concentrer sur l’espace situé derrière la vitrine qui deviendra l’espace du décor, la scène. Ce décor sera visible à travers la vitrine et activé grâce à la performance, durant l’événement des Arts en Balade. Le pressing dans lequel se pratiquaient les gestes de repassage à la vapeur et différents savoir-faire du tissu, nous donne envie de réaliser une performance tout public dans un espace dit ordinaire non dédié à l’art.
Nous avons eu l’occasion de collaborer à plusieurs reprises, nous souhaitons travailler de nouveau ensemble autour des notions de geste, de savoir-faire et de transmission. Le pressing en tant qu’espace de travail nous permettra d’approfondir nos recherches personnelles pour travailler à la création d’une forme commune.»
Claire Gonçalves & Léa Puissant

Visitez le site de Claire Gonçalves

Ainsi que celui de Léa Puissant

 

 

GREGOIRE DELANOS DANS LA CHAPELLE DES CARMES (RESIDENCE D'UN MOIS)

15, Place des Carmes (Clermont-Ferrand)
Visible du 20 au 22 mai 2022
Pendant les Arts en Balade : Ven. 14h-19h / Sam et Dim. 10h-19h
 

Pour une durée d'un mois, la chapelle désacralisée du XVIIIème siècle mise à disposition par la Ville de Clermont-Ferrand, accueillera Grégoire Delanos, sélectionné après un appel à candidature lancé localement en mars 2022. 

«Parfois, on peut se sentir submergé par les alertes de la communauté scientifique sur l’état du changement climatique.
D’ici un siècle, les températures sur Terre risquent d’augmenter de +3°C, si les Etats tiennent leurs engagements, à +7°C si l’on continue sur la même trajectoire. Cela entraînera des événements climatiques intenses et répétés, la disparition de forêts et de zones humides, des crises alimentaires, la pression des ressources favorisant le développement d’épidémies. A +7°C, le permafrost en Sibérie libérera des dizaines de gigatonnes de CO2, créant un emballement : 40% des espèces animales et végétales disparaîtront, le coût financier des catastrophes sera devenu insoutenable, entraînant un effondrement systémique. Le dernier rapport du GIEC, passé sous quasi-silence médiatique, ne fait qu’alourdir le constat scientifique : nous ne sommes pas prêts pour ce qui arrive.
... Pensez à respirer. C’est exactement ceci, un sentiment de gorge nouée mêlée d’urgence. Le ressentez-vous ?
C’est sur cette base que j’ai entamé le projet artistique Solastalgie, néologisme décrivant la douleur morale causée par la perte irréparable des écosystèmes d’un territoire. Ce projet de création se motive par mon intérêt sur les questions de biodiversité et de rapport complexe qu’entretient l’humain avec la nature, mon propos artistique étant nourri par des faits scientifiques.

Travailler et exposer au cœur de la Chapelle des Carmes permettrait d’envisager la création de plusieurs œuvres monumentales. La vocation de ce travail est de toucher le plus grand nombre de personnes n’étant pas sensibilisées aux questions du changement climatique et de perte de la biodiversité. Les Arts en Balade permettent cela : mettre l’art à la portée de tout un chacun, en dehors des musées.
Fabriquer puis exposer ces œuvres au sein de la Chapelle des Carmes permet également de replacer le Vivant comme sacré : sans cesse profané et muselé, celui-ci trouverait en ce lieu un espace de résistance et de parole. Un espace d’écoute sensible aussi.»
Grégoire Delanos

Voir le site Internet de Grégoire Delanos

 

 

LES 4EMES ANNEES DE L'ESACM AU LIEU-DIT (RESIDENCE D'UN MOIS)

10, Rue Fontgiève (Clermont-Ferrand)
Visible du 20 au 22 mai 2022
Pendant les Arts en Balade : Ven. 14h-19h / Sam et Dim. 10h-19h

Les étudiants de 4ème année de l'Ecole supérieur d'art de Clermont Métropole sont accueillis pour une résidence d'un mois dans le Lieu-Dit (ancien Petit Vélo/Pocoloco). La Ville de Clermont-Ferrand permet à plusieurs associations et collectifs d’expérimenter cet espace, en pleine transition, dans lequel une permanence architecturale est effectuée par les Andains et de Pixel[13]. Un projet de redéfinition du bâtiment et de ses usages sera proposé à l’issue de ces expérimentations.

Cette résidence d’un mois en amont de la manifestation permettra aux étudiant·es de vivre une expérience de travail en dehors des rythmes et des espaces de l’école, sur le territoire local, tout en faisant l’expérience d’un lieu aux contraintes particulières.
Tous les médiums seront représentés : peinture, sculpture, performance, installations, formes scéniques, etc. Ce sont également les étudiant·es qui assureront le commissariat et l’accrochage collectif.

À l’issue de cette expérience, une exposition et plusieurs performances seront proposées pendant le week-end des Arts en Balade.
Pendant la résidence, des invitations émanant des étudiant·es donneront lieu à des conférences/lectures chaque mercredi soir du mois de mai jusqu’à la manifestation. Ces temps ouverts au public permettront de nourrir le travail de résidence et de vous donner un aperçu de ce que vous pourrez découvrir pendant les Arts en Balade.