Joan Riera

Photographie
Démarche artistique: 

Je ne photographie pas les nuages…
Depuis tous temps, l'homme a contemplé les nuages d'un point de vue poétique, ésotérique, théologique, scientifique, littéraire ou philosophique.
Avec leur aspect changeant sous l'effet de la lumière qu'ils reçoivent, avec leur apparence fugitive mais qui parfois semble palpable, il nous racontent une histoire sans cesse renouvelée. Insaisissable, ils migrent, voyagent, s'adaptent à tous nos désirs de liberté, selon nos fantasmagories. Les nuages ne meurent pas, et s'ils continuent d'inspirer les poètes, les écrivains, les savants, les artistes ou les théologiens, c'est peut être en partie, à cause de l'incertitude du destin de l'homme.
D'où peut être la nécessité, de rendre compte par la photographie de cette écriture incompréhensible et énigmatique que forme ces vagues de nuages, de leur évanescence, de la fluidité de leurs contours, de la consistance de leur matière, et tenter enfin de retenir un instant leur métamorphose perpétuelle. Ces photographies ne révèlent rien de la temporalité, et c'est par le léger flou obtenu qu'elles soulignent le caractère éphémère de ces nuages qui se jouent avec désinvolture de ses observateurs ; parfois même, sitôt sa forme aperçue, que déjà elle s'estompe puis disparaît pour se renouveler en une nouvelle, comme la promesse d'un ailleurs à moins que ce ne soit la menace d'une disparition ; autant de signes d'un devenir qui nous invitent au rêve...
On ne peut saisir le sens des nuages, mais pour qui sait rêver tout est possible...
Alors non, je ne photographie pas les nuages...
Joan Riera