Pelé - Céline

Céline
Pelé
Peinture
Adresse Mail
Site Web
06.60.92.50.72
06.60.92.50.72
Démarche artistique: 
J’explore la technique de la laque depuis une dizaine d’années. Mes tableaux sont une partie de ce que je suis, de mes pensées de mes utopies. Élevée seule par ma mère, trimballée de ville en village, mes thèmes de prédilection sont les histoires qui parlent de personnages forts mais aussi un questionnement autour de l’appartenance à un lieu. Les Grands Formats. Depuis Janvier 2016, j'explore les plus grands formats. Pour la plupart abstraits, chacun représente une histoire que je suis la seule à connaitre. Chaque spectateur peut imaginer ce qu'il souhaite - paysage de montagne, lit de fleuve, fonds marins, allégorie autour des sentiments... Ces tableaux sont fait pour moitié sur bois (le médium classique pour la laque) et pour moitié sur tissu (un médium peu employé en laque). La Femme. C’est en 2008, après un séjour en Inde dans le but de réaliser un documentaire sur les femmes, que j’ai commencé réellement à travailler sur cette série. Dans un premier temps, je me suis intéressée aux contes de mon enfance, notamment à celui du Petit Chaperon rouge qui exerce sur moi une certaine fascination. En devenant femme, j’ai réalisé que ces personnages avec lesquels j’avais grandi et qui m’ont en partie construite, n’étaient en réalité que de bonnes morales qui devaient m’apprendre à être une femme « comme il faut ». Alors comment représenter la femme? Au travers de l’image que nous en donne l’histoire? Des mythes? Des contes? De la religion? La femme dans ma peinture est multiple; elle est fragile, pure et amère dans le jardin d’Eden, résignée dans le mythe de Méduse, en attente dans les portraits inspirés de l’art Flammand, forte et toute en maîtrise dans la série des Médicis. Pourtant mes tableaux ne sont ni violents ni durs, ils dépeignent simplement la mélancolie faite femme, le sexe féminin au travers du prisme de mon éducation, des mythes, légendes et contes. The place where I belong ou l’intime. L’Homme se définit-il par le lieu qu’il considère comme sien? Ce que je suis, est-il en parti défini par là où je vis? Que nous appartenions à ceux qui considèrent l’endroit qui nous représente comme le lieu de notre foi, de notre passion, de notre quartier, de la maison de notre enfance, peut-être même simplement d’un lieu qui nous touche, chacun trouve en soi une maison qui l’habite. Les lieux que nous aimons, les endroits que nous fréquentons parlent de nous, de notre âme. Ils sont une part de nous, des portraits partiels, des morceaux du puzzle de notre intime.
Plan du site :